• "L'enfer c'est les autres", la perfection c'est l'occident !

     "L'enfer c'est les autres", la perfection c'est l'occident !


     
        Après la maintenant, devenue célèbre, phrase de François Hollande au Bourget "Mon ennemi, c'est le monde de la finance", puis la réponse de François Bayrou "Mon ennemi, c'est le chômage", c'est au tour de Claude Guéant de donner sa version de l'ennemi. Son ennemi, ou plutôt ses ennemis, ce sont les autres. Non pas une référence à Jean Paul Sartre, mais seulement un chauvinisme un peu trop exarcerbé lors de son passage, le 4 février dernier à l'Assemblée nationale, pour une réunion du syndicat "Etudiant Uni". Mais à quoi peut être dû ce sentiment de supériorité et que se masque t-il ? C'est ce que nous allons essayer de creuser.

        Certes l'occident représente, dans l'esprit, la démocratie, la liberté, l'égalité, la richesse économique, sociale et humaine mais dans les actes et dans l'histoire, l'occident est aussi le géniteur de l'esclavage, de l'argent roi et de bon nombre de massacres pour ne citer que ceux la. Alors pourquoi ce sentiment de supériorité, alors que, comme tout les peuples, nous avons des qualités certes, mais tout autant de défauts ?

        Et si la faute n'était pas celle de la civilisation occidentale, mais plutôt de ses voisins ? Etrange affirmation me direz-vous. Certainement une façon de fuir la réalité, rajouterez-vous. Et bien non, c'est très serieux. La supériorité occidentale existerait-elle sans le consentement des autres civilisations ? Il est clair qu'en cherchant, en de nombreux points, à s'occidentaliser, les cultures voisines ne font que participer à l'expansion des normes occidentales dans le monde et à un gavage d'égos général. Les révolutions du printemps Arabes en sont un parfait exemple : Ces peuples, totalement différents sur le plan des valeurs, des règles et de leur moralité, immolent leur identité passée, pour rejoindre le cercle fermé des parfaits occidentaux éclairés par leur grande sagesse. Ces pays là participent d'autant plus à renforcer ce sentiment de supériorité en reprochant aux pays occidentaux, non pas de vouloir les occidentaliser, mais, au contraire, de ne pas leur donner les moyens suffisant pour qu'ils puissent suffisamment s'occidentaliser.

        Cependant on ne peut mettre l'entière faute sur ce raisonement, ce n'est qu'un grain de sable dans le désert que constitue l'immense chauvinisme occidental. L'égocentrique doit son mal à celui qui l'admire mais aussi à certains troubles qui lui sont propres... Fustigeons donc que ce qui est fustigeable : l'intolérance. Cette intolérance dont fait preuve notre ministre de l'intérieur n'a rien a envier à celle de Silvio Berlusconi, ex 1er ministre Italien, qui avait déclaré en septembre 2001 à Berlin : "On ne peut pas mettre sur le même plan toutes les civilisations. Il faut être conscient de notre suprématie, de la supériorité de la civilisation occidentale qui a garanti le respect des droits humains, religieux et politiques, qui n'existent pas dans les pays islamiques". Supériorité sur le respect des droits humains et religieux ? Mais pourtant aucune autre civilisation que celle dite occidentale n'a produit d'holocauste...

        Personnellement, je suis d'avis qu'aucune population ne peut, et ne doit, juger les populations qui lui sont étrangères. Chaques contrées, plus ou moins lointaines, possèdent un language, des connaissances, des croyances et une certaine organisation sociale et politique mais ces caracteristiques varient selon les cultures, et c'est là toute la beauté de la différence. Quelque soit le bord sur lequel quiconque se trouve, il est d'utilité publique et républicaine de ne pas laisser les assassins de la diversité déverser leur venin librement pour quelques suffrages.


    A.C.


    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :