• La petite phrase, ce pourfendeur de débats

     

    La petite phrase, ce pourfendeur de débats

     

    La petite phrase, ce pourfendeur de débats

    Plus que 72 jours avant l'échéance présidentielle, l'ambition et l'horizon de chacun des clivages. Les tendances sont données : Hollande et Sarkozy dans l'échappée de tête, Le Pen et Bayrou en poursuivants et Mélenchon en leader du peloton. Seulement il est inutile de préciser la méfiance qu'il est nécessaire de porter aux sondages comme vu dans un précédent papier, mais, même sans ces machines à orienter l'électorat, on ne peut nier qu'il existe deux favoris et de taille.

    A votre droite, le président sortant, ancien candidat du changement devenu président de l'argent, champion de l'électoralisme et de la polémique-écran-de-fumée : Nicolas Sarkozy !

    A votre gauche, l'outsider socialiste, ex mou et nouvel arrogant, spécialiste dans la technique de l'essuie glace « Gauche - Centre » : François Hollande !

    Ne vous détrompez pas, rien à voir avec un combat de boxe. L'art pugilistique, comparé à une élection présidentielle, fait office de discipline délicieusement pacifique. En témoigne les diverses techniques, attaques et autres manipulations politiciennes dont quiconque a pu être témoin ces derniers temps. Ces manœuvres pour lesquelles, quelque soit son camp, le but est d'abaisser l'adversaire six pieds sous terre en compagnie, bien sûr, du niveau défunt du débat. Cependant dans l'art de la déstabilisation, il y a plusieurs façons de faire. La suivante faisant partie de celles de bas étage.

    A chaque camp son champion ou plutôt sa championne de l'arme favorite du politique primaire moderne : la petite phrase. Pour exemple, côté socialiste, comptons sur la présence de l'exemplaire première secrétaire Martine Aubry avec sa plus belle œuvre : « Quand Nicolas Sarkozy nous donne des leçons de maîtrise budgétaire, c'est un peu M. Madoff qui administre quelques cours de comptabilité ». En face, quelqu'un à qui on ne peut rien envier, la non moins exemplaire, Nadine Morano. Avec une de ses plus belles productions (le choix fut difficile) : « François Hollande est un homme dangereux pour la France ! ».
     

    Un combat de titans qui filerait des complexes à un match entre McEnroe et Borg où les balles seraient des vipères.

    Malheureusement le champ des acteurs de ce petit jeu ne se réduit pas à ces deux protagonistes. La scène politique étant victime de cette société du « Buzz » en 140 caractères dans laquelle il faut marquer ou choquer pour exister. Il ne faut rien de plus pour tuer le débat dans l’œuf. Certes les mots ont toujours été dans l'axe du jeu politique mais plutôt pour le sublimer que pour le mettre à terre. Souvenons nous des débats d'antan, je n'étais certes pas né mais les idées circulaient auréolées de petits tacles, arquant le coup de grâce. A présent ce sont les tacles qui circulent couramment avec une pincée d'idées. La classe politique actuelle prend donc le virage des querelles d’égos ou encore des chamailleries infantiles, c'est tout à son déshonneur. De quoi comprendre le désintérêt des jeunes (ou des moins jeunes) pour la vie politique.

    Mais à quand une bataille d'idées rangée ? Une vraie, une passionnante, une absorbante ! En tout cas pas aujourd'hui, et sûrement pas demain. Mais ne nous inquiétons pas pour l'abstention, le phénomène d'ANTI-Sarkozysme ou d'ANTI-Socialisme est là pour pousser bon nombre de personnes à l'isoloir. Ce préfixe, au même titre que ces petites phrases, véritable bourreau d'argumentations et de débats.

     

    Anthony Cortes

     


    Tags Tags : , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Vendredi 10 Février 2012 à 20:43

    très bonne interpretation de ce que nous vivons aujourd'hui, je dis interpretation car je pense que votre blog se veut neutre , alors si tel est le cas c'est bien mené.

    Dans quelle m.... sommes nous!

    je reviendrai vous lire, venez vous inscrire dans notre annuaire, je vous suivrai plus facilement! Ben oui nous aussi on est en campagne....de pub

     

    2
    mimosa66
    Samedi 11 Février 2012 à 09:07

    Nadine Morano est le phare de la pensée de l'UMP..............................intellectuel et de droite............ça ne colle pas!

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :