• Maxime Verner ou l'avenir de l'avenir

     

    Maxime Verner ou l'avenir de l'avenir.

    Maxime Verner devant l'Hôtel de Ville de Bron

                            Il a 22 ans et est le plus jeune candidat à la présidentielle de 2012. Ce qu'il défend ? La jeunesse. Non pas que les plus de 20, 25 ou 30 ans ne l'intéresse pas, pour lui la jeunesse c'est ceux qui voit en l'avenir une certaine espérance, par le biais du mouvement collectif. En somme il croit donc en l'avenir de l'avenir, et a l'énergie propre de ses d'ambition. Plus qu'une attraction, une véritable "boule" d'action.

                    A croire qu'il est né engagé. La politique pour Maxime Verner ce n'est pas une pulsion qui l'a pris du jour au lendemain, ni un caprice de fils à papa. La politique il l'a dans la peau. Fils d'un chauffeur de taxi, il en a gardé la mobilité. Sa première action d'envergure remonte à 2007 où il fut l'initiateur d'une loi sur l'éligibilité à 18 ans pour les élections législatives, européennes et présidentielles, où il a tout de même convaincue plus de 297 députés et 1023 maires d'être les dignes relayeurs de cette proposition. A 21 ans le pari est réussi, la loi est promulguée le 14 avril 2011.

                    Bluffant la classe politique par son aisance et sa volonté, il ne s'arrête pas en si bon chemin. A tout juste 18 ans, il annonce sa candidature pour l'élection municipale de sa ville, Bron, en banlieue Lyonnaise. Il recueillera 4% des voix. Là où d'autres auraient vu un échec, lui y voit une réussite et une formidable raison de pousser encore plus loin son engagement. Ne faisant jamais les choses à moitié, il annoncera sa candidature à l'élection présidentielle le 21 décembre 2010 et publie six mois après 89 propositions pour la France.

                    Parmi ses propositions on notera, outre bon nombre de mesures en faveur de la jeunesse, la présence d'un contrat social et économique "pour un modèle français réactualisé". Au programme : - Suppression de la TVA, "gênant la compétitivité" ; - Limitation des écarts de salaires ou encore suppression des cotisations sociales assises sur les salaires. Fort de ses 300 parrainages, l'intéressé qualifie son programme de "plan de relance sans précédent".

                    Bien à vous de juger ce qu'il en est mais, crédible ou pas, on ne peut contester le courage et l'impressionnante volonté de changer les choses de ce jeune politicien. Nous nous plaignons souvent, à juste titre, de l'insouciance des professionnels de la politique envers les préoccupations du peuple mais il s’agit bien un reproche qu'on ne peut faire au représentant de la "jeunesse de tout âge". A suivre...


     A.C.

     

    Retrouvez Maxime Verner sur :  http://www.maximeverner.fr

     


    Tags Tags : , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires de cet article


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :